La Pr. Cécile Badoual, anatomopathologiste, vice-doyenne vie étudiante, innovation pédagogique de la Faculté de Santé et le Pr. en pédiatrie, Albert Faye, Pr. sont également Présidents des Conseils Pédagogiques des UFR de médecine de Paris Centre et Paris Nord. Actuellement en charge de l’harmonisation des cours de médecine dans le cadre de la création de l’UFR unique, ils nous expliquent les objectifs et les moyens mis en place pour y parvenir.

L’un des enjeux de cette fusion est l’homogénéisation des enseignements, comment procédez-vous ?

L’enjeu face auquel nous sommes confrontés est double : nous devons organiser une fusionpédagogique des études de médecine pour les étudiants des UFR ex-Paris Descartes et ex-Paris Diderot tout en inscrivant ces changements dans la réalisation et l’application des réformes du 1eret 2ème cycles. Les décrets d’application de ces réformes ne sont pas encore tous finalisés ; il faut donc que nous restions vigilants à toutes les modifications à venir.Pour mettre ce projet en place, les conseils pédagogiques des deux UFR travaillent en étroite collaboration depuis bientôt deux ans. Il a d’abord fallu identifier les enseignements, les comparer puis proposer des lignes conductrices en accord avec les attentes des réformes. Depuis novembre 2019, des groupes de travail présentent leurs avancées au comité de pilotage qui se réunit tous les 15 jours. Des réunions d’enseignants de chaque spécialité sont également organisées afin de définir le contenu des enseignements et leurs modalités.

Où en sommes-nous et quelles sont les prochaines étapes ?

En ce moment nous mettons en place des groupes de travail composés des responsables des deux premières années et des pôles pour les années suivantes, mais aussi des responsables de groupes traitant de questions plus transversales comme par exemple les parcours de recherches, les stages, la simulation, les ECOS… Le contenu précis des enseignements est en cours d’élaboration. Il reste encore les questions organisationnelles telles que les lieux ou les supports d’enseignement. L’ensemble des informations seront partagées très prochainement lors de séminaires spécifiques rassemblant les enseignants coordonnateurs d’UE (le premier a eu lieu en décembre 2019, et d’autres sont programmés à partir de février 2020).

Quels projets souhaitez-vous mettre en place en matière de pédagogie innovante ?

Nous souhaitons créer au niveau de la Faculté de Santé une maison des étudiants et une école de la pédagogie innovante qui travailleront avec l’UFR de médecine pour développer une dynamique autour de la pédagogie. Le but est de « professionnaliser » le travail facultaire autour des enseignements. Les cours doivent notamment être dématérialisés, tout en améliorant en parallèle l’accompagnement des apprentissages par des outils aussi variés que les classes inversées, des jeux pédagogiques, etc.